Plan du site Mag en ligne Contact Galerie photos Newsletter
Texte moins Texte plus
Accueil Ma Ville Citoyenneté A tout âge Culture, sports, loisirs Cadre de vie Vie économique
alaune

40 ans de jumelage avec Brühl

sous-titre imagedu 23 au 25 juin 2017

Repas dansant

Concert Bolchoï, Tzigane

Il reste des places !

Pensez à vous inscrire

Intoxications au monoxyde de carbone : l’Ile-de-France déjà touchée

Depuis le 1er septembre, 51 cas d’intoxication au monoxyde de carbone ont déjà été signalés sur la région francilienne. Avec 724 personnes intoxiquées en 2010 dont 7 décédées, l’Ile-de-France est la région la plus touchée par ce risque.

L’intoxication au monoxyde de carbone est la première cause de décès par intoxication en France. Chaque année, au cours de la période de chauffe, plusieurs milliers de personnes sont exposées à ce risque mais il est évitable.

Avec l’arrivée des températures hivernales, l’Agence régionale de santé d’Ile-de-France recommande aux Franciliens d’adopter les bons gestes de prévention :
- Veiller à bien ventiler son logement : aérer quotidiennement et ne jamais obstruer les grilles de ventilation
- Faire vérifier et entretenir chaque année par un professionnel qualifié les installations de chauffage et les conduits de fumée, de préférence avant la saison hivernale
- Respecter scrupuleusement les consignes d’utilisation des appareils à combustion prescrites par le fabricant
- Proscrire l’utilisation de moyens de chauffages non adaptés tels que les barbecues et les braseros.

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, inodore et non irritant : il est donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une mauvaise combustion au sein d’un appareil de chauffage fonctionnant au gaz, au bois, au charbon, à l’essence, au fioul ou encore à l’éthanol. Il prend la place de l’oxygène dans le sang et peut être mortel en moins d’une heure.

Les maux de têtes, nausées, vertiges, troubles visuels sont les premiers symptômes d’une intoxication au monoxyde de carbone. S’ils disparaissent en dehors de la pièce ou si plusieurs personnes présentes dans un même lieu les ressentent, il y a probablement une exposition à ce gaz.

Dans ce cas, il faut :
- Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
- Évacuer ou Quitter les locaux
- Appeler les secours (112), ou les pompiers (18), ou le SAMU (15)
- Ne réintégrer les locaux qu’après le passage l’avis des pompiers ou celui d’un professionnel qualifié qui aura identifié la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.

Près de neuf épisodes d’intoxications sur dix (85 %) ont lieu de manière accidentelle dans l’habitat. Et, plus des trois quarts des intoxications ont lieu pendant la saison de chauffe, d’octobre à mars. Des mesures de prévention permettent d’éviter ces intoxications au monoxyde de carbone. La mobilisation reste nécessaire pour prévenir ces morts brutales et accidentelles évitables.

Soyez vigilants.

Dépliant d’information sur le monoxyde de carbone

Mentions légales | Crédits | Plan du site | Contacts | Flux RSS